Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Au fil des saisons arrow Bouturage de fin de saison
Bouturage de fin de saison Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LAMY   
12-08-2011
Un essai qui peut apporter bien des satisfactions malgré les risques



Au moment où l’on retaille les fuchsias pour les hiverner, ils sont encore assez souvent chargés de belles pousses que l’on doit hélas jeter. Cela fait, bien entendu, mal au cœur aux amateurs que nous sommes.

On peut toutefois encore utiliser les plus belles  de ces pousses pour faire des boutures mais il sera nécessaire, si l’on veut mettre toutes les chances de son côté, de les faire à l’étouffée à moins de disposer d’une serre chauffée.

Pour les débutant, je rappelle, en deux mots, ce qu’est le bouturage à l’étouffée. Les boutures sont, comme pour le bouturage normal, des pousses de 5cm environ de longueur coupées juste en dessous d’un nœud et auxquelles on aura supprimé les feuilles  du niveau inférieur.

Il est bon de laisser un peu sécher la plaie, à l’ombre pendant une heure ou deux, avant de planter la bouture dans un petit godet rempli de tourbe ou de sphaignes bien humidifié. Le tout sera placé dans une mini serre ou, faute de serre, on pourra toujours les emballer dans une feuille fraîcheur (style feuille de protection des aliments).

La mini serre restera fermée une huitaine de jours  tout comme l’emballage restera hermétiquement fermée pour le même période. Après ce délai, la mini serre sera entrouverte et la feuille fraîcheur déballée tout au moins en partie pour permettre à l’air  d’entrer en contact avec les boutures.

Une dizaine de jours plus tard (cette période peut varier  et être un peu plus longue selon la température de la pièce où les boutures se trouvent) le cal est alors formé voir même quelques radicelles et l’on peut commencer à mettre les jeunes boutures dans des petits pots individuels contenant un terreau normal. Les premières semaines la température de la pièce où se trouveront les boutures devra avoir au moins 17°C mais lorsqu’elles seront dans leur pot individuel, on pourra les planter, près d’une fenêtre, dans une pièce bien éclairée que l’on aura soin d’aérer le plus souvent possible
H.S

Dernière mise à jour : ( 12-08-2011 )
 
< Précédent   Suivant >