Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Culture & entretien arrow sortie des pots au printemps
sortie des pots au printemps Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LAMY   
25-02-2014

La sortie des fuchsias en pot au printemps

 

Beaucoup de plantes en pots passent presque la moitié de l'année en hivernation. Faute de serre ou de jardin d'hiver, elles végètent d'octobre à mai dans une cave, un hangar ou un garage. Il est grand temps de leur faire faire une cure de printemps si nous voulons les voir fleurir.

Les plantes sont poussiéreuses et les feuilles sont peut-être noires. C'est la fumagine, un champignon qui se niche sur les sécrétions sucrées des pucerons qui bouchent la surface des feuilles et empêchent leur respiration.

Il faut alors nettoyer avec de l'eau tiède et quelques gouttes de mouillant en pulvérisation abondante suivi par un rinçage à la pomme d'arrosage. On peut répéter ce procédé plusieurs fois.

Le lavage des feuilles diminue le nombre des nuisibles et leurs œufs. Feuilles ou branches mortes sont à enlever. La taille de l'automne est complétée par une taille de printemps pour donner à la plante la forme souhaitée et pour aider la ramification ou le rajeunissement.

Avec le temps par l'eau d'arrosage et l'engrais le système radiculaire est chargé de matières minérales et de sel qui influencent négativement la croissance. Le substrat à la surface est parfois couvert par des croûtes blanches. Il faut alors arroser jusqu'à ce que la terre n'absorbe plus et traverse le pot pour chasser les sels et l'engrais inutiles. Après ce lavage on ajoute de l'engrais de longue durée et on couvre avec du substrat neuf.

 La règle dit qu'il faut changer de pot tous les 2 à 3 ans, plutôt pour les jeunes plantes. C'est règle n'est pas absolue. Il y a des plantes qui peuvent rester longtemps dans le même pot. Petit à petit on acquiert l'expérience nécessaire pour  savoir quand il faut rempoter.

Les substrats de tourbe pure ne sont pas adaptés.

Le vieux compost avec de la tourbe ou du coco est un bon départ pour les mélanges des plantes en pots ainsi que la terre universelle. La terre de rempotage doit contenir de 30 à 40% de parties minérales (argile, gravillon, lave concassée, sable de rivière).

Le nouveau pot doit être plus grand que le vieux mais seulement de quelques centimètres. Les pots en argile ont l'avantage de laisser passer l'eau et l'air. Le trou au fond doit être assez grand et  être couvert d'une couche de drainage de plusieurs centimètres (tuiles cassées, gravillons ou argile expansé). Le vieux substrat doit être le plus possible enlevé. Aérer (séparer) les racines, le tout doit être humide au rempotage. Pas d'engrais avant un mois.

Contrairement aux plantes en pleine terre, les engrais organiques comme la corne broyée ou les déchets de ricin, sont mal adaptés aux plantes en pot puisque il leur faut d'abord une transformation par des microorganismes pour développer leur efficacité. Le changement constant de température et d'humidité dans les pots retarde cette transformation.

Un engrais idéal est l'osmocote ou plantacote, engrais de longue durée. (5 à 6 mois). Il est étalé sur la motte et mélangé à la terre. En général, et c'est un avantage, un apport unique de cet engrais est suffisant pour une saison.

Pour finir il ne faut pas oublier que les plantes en pot, faute de lumière pendant l'hiver, sont sensibles aux premiers rayons de soleil. A la sortie choisir pendant quelques semaines un endroit ombragé avant de les mettre à l'emplacement définitif.

 

 
< Précédent   Suivant >