Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Culture & entretien arrow conditions ('suite)
conditions ('suite) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LAMY   
06-04-2014
Attention aux menaces de l’hiver

 Les fuchsias n’attirent pas trop de parasites, ni de maladies. Cependant  pendant la période de l’hivernage vous risquez de rencontrer des hôtes indésirables soucieux de passer un hiver au chaud et s’ offrant une bonne nourriture. L’atmosphère quelque peut confinée, la température, même de quelques degrés favorisent les visiteurs ou les squatteurs.

 Les squatteurs :

-Les Aleurodes ou mouches blanches  se multiplient très rapidement, leur excrétions favorisent la fumagine.
- Les araignées rouges occasionnent des taches et un bronzage sur les feuilles. Presque invisibles à l’œil nu, leur présence ne peut être détectée qu’à la loupe ou à l’observation de fines toiles au revers des feuilles 

- L’otiorhynque qui se régale des feuilles des fuchsias pendant la saison mais pond ses œufs dans la terre des pots ou les larves bien à l’abri  se nourrirot des racines pendant l’hiver.
Les maladies :
- La rouille ce champignon se caractérise par des pustules de couleur orange. Les feuilles attaquées tombent, les spores hautement contagieux sont disséminés par le vent et contaminent rapidement d’autres feuilles.  Quelques gestes à effectuer au moment de rentrer les fuchsias :
Tailler largement la plante, retirer toutes les feuilles, incorporer sur le dessus du pot un insecticide « insectes du sol » et ventiler le lieu d’hivernage dès que le temps le permet
Et pourquoi pas ? Au moment de la taille sévère, les fuchsias sont encore assez souvent chargés de belles pousses que l’on doit hélas jeter. Cela fait, bien entendu, mal au cœur aux amateurs que nous sommes. On peut toutefois encore utiliser les plus belles de ces pousses pour en faire des boutures.

Si l’on veut mettre toutes les chances de son côté, de les faire à l’étouffée (dans un récipient entièrement recouvert) Les éléments minéraux indispensables à la plante L’analyse des tissus végétaux a permis de trouver les éléments qui constituent la plante. En gros, ces éléments sont de deux sortes :

- les éléments dits « plastiques » ou macroéléments et les oligo-éléments ou micro-éléments qui  n’interviennent qu’en faible proportion.
-  Macroéléments ou éléments majeurs, voici les 12 principaux. Carbonne(C), calcium (Ca), oxygène (O), soufre (S) hydrogène (H), magnésium (Mg), azote (N), sodium (Na), phosphore (P), silicium (Si), potassium (K), chlore (CI),  B/ Micro-éléments : fer (fe), manganèse (Mn), cuivre (Cu), zinc (Zn), bore (B), molybdène (Mo), cobalt (Co), aluminium (Al), fluor (F), sélénium (Se), iode (I), etc … Rappelons que : carbone, oxygène, et hydrogène, constituent 95% de la matière sèche.

-Azote, phosphore et potassium sont les trois éléments fertilisants majeurs. Calcium, soufre et magnésium constituent les éléments fertilisants secondaires.  Fer, manganèse, cuivre, zinc, bore, cobalt, sélénium, iode …sont les principaux oligo-éléments Le rôle des éléments secondaires Le soufre, est un élément qui entre dans la formation des protéines Le magnésium intervient dans la constitution de la chlorophylle Le calcium indépendamment de son action sur le PH du sol, est un aliment de la plante  conditions d’une réussite La culture du fuchsia et autres fleurs peut être facile ou difficile suivant un certain nombre de facteurs :
-La qualité du milieu  En effet un éclairage insuffisant, une mauvaise aération, des arrosages irréguliers, des plants trop serrés le matériel utilisé mal désinfecté,  peuvent favoriser les attaques de nuisibles ou de champignons-Le contrôle des achats de boutures, ou du substrat.  Par exemple les boutures de mauvaises qualité qui peuvent être infestées ou malades
-l’hygiène est un élément important : nettoyage des outils des poteries , jeter les feuilles mortes et les fleurs fanées.. Au moment de l’hivernage, nettoyage du local qui va recevoir les fuchsias.
Comment reconnaître une plante malade :
Plusieurs symptômes : 

-Le flétrissement de la plante est dû le plus souvent à un excès ou à un manque d’eau. -Les feuilles qui se décolorent par trop d’engrais, des brûlures dues au soleil,, deviennent jaunes par manque de fer (chlorose) 

-L’enroulement des feuilles leur décoloration ou perforation , des rainures blanches sur les pétales, sont  souvent dus à un insecte suceur

-les feuilles trop petites ou la décoloration des boutons sont souvent dû à un manque  d’engrais

Dernière mise à jour : ( 05-03-2017 )
 
< Précédent   Suivant >