Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Autour du Fuchsia arrow Les mutation concernant le fuchsia :
Les mutation concernant le fuchsia : Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LAMY   
27-07-2014
Les mutation concernant le fuchsia :

Dans un article sur l’hybridation, je disais que c’étaiten pratique le seul moyen d’obtenir des plantes nouvelles. Ce n’est pas tout à fait exact car il existedes cas très rares de mutation spontanée.
D’autre part, l’intervention de l’homme, grâce à certains produits, peut provoquer des mutations chromosomiques.
Mutation naturelle et spontané :
Il arrive parfois, disons rarement, qu’une plante produise une branche ou un rejet dont les caractéristiques sont différentes de la plante mère : soit des feuilles colorées ou panachées, soit des fleurs de couleurs différentes.
C’est un mutant (les Anglos saxons disent un sport). La mutation est brusque et en principe définitive bien qu’il y ait parfois un retour aux feuilles vertes.
La liste des mutants est bien trop longue pour être citée. Notons seulement
deux ou trois des plus connus:
• Nettala issu de Chang ,
• Arcadia gold issu de Swingtime,
• Enstone issu de F. magellanica alba,
• Checkers issu de checkerboard.
‘CHANG’
Mutation chromosomique : Pour mémoire, rappelons qu’un fuchsia ayant 2 jeux de 11 chromosomes est diploïde, s’il en a 3 il est triploïde, s’il en a 4 il est tétraploïde.Selon le but
recherché, on peut déclencher des mutations par plusieurs procédés presque toujours hors de portée de l’amateur. Citons notamment:
• les radiations ionisantes (rayon X, rayon gamma). Ce procédé a été utilisé pour obtenir de nouveaux forsythias à inter noeuds plus courts, donnant des fleurs plus serrées.
• LesTroubles chromosomiques.
Modification de la polyploïdie lors de la division cellulaire par action du froid, de la chaleur ou de substances chimiques telles que la colchicine Cette dernière, si elle est utilisée correctement au dosage voulu pendant un temps déterminé sur des graines ou sur de jeunes bourgeons peut doubler le nombre de jeux chromosomiques. Une plante diploïde peut devenir autotétraploïde, plus fertile et à plus grosses fleurs. Toutefois, il faut bien avouer que le fuchsia ne présente pas un intérêt économique pour inciter chercheurs et laboratoires à utiliser des procédés très aléatoires, d’autant plus que l’hybridation a beaucoup plus de chances de réussir et à moindre prix. L’amateur qui voudrait cependant essayer, doit savoir que la colchicine est très chère et pas facile à trouver.
D’autre part, son dosage d’emploi nécessite des balances spéciales, l’amateur devra faire des tas d’essais autour de dosages et durées empiriquement connus.
«Par curiosité, j’ai essayé 2 années et je n’ai pas réussi.Je vous incite donc à pratiquer l’hybridation qui est facile. Même si les résultats valablestournent autour de un pour cent des plantes levées, c’est à la portée de tout amateur et réussit presque toujours. Rien à voir avec les OGM (organismes génétiquement modifiés. En effet, l’homme provoque ce que la nature fait
déjà de manière aléatoire et qui ne risque pas de le menacer dans sa santé ou son environnement. Par contre, les OGM totalement contre nature laissentplaner plusieurs types de dangers qui risquent d’être catastrophiques pour lasanté de l’homme et/ou son environnement.»

René MASSE

 
< Précédent   Suivant >